Gérard Le Gouic

Poète, nouvelliste, mémorialiste, diariste, Gérard Le Gouic a publié, depuis 1957, une soixantaine de titres, dont les derniers : Au manoir des champs (journal intime, 2016), Je voudrais que quelqu’un (poèmes, 2015) et Les pays chauds (souvenirs, 2014). Ses livres ont été traduits en douze langues. Il a reçu le Prix Antonin-Artaud en 1980 pour Géographie du fleuve, le prix Alfred-de-Musset en 1977 pour Poème de l’île et du sel et le Grand prix international du Mont Saint-Michel pour l’ensemble de son œuvre.

Chez Stéphane Batigne Éditeur, on peut lire sa nouvelle «Le pont suspendu», qui fait partie du recueil Longères, bombardes et ressacs.