«Entre histoire et fantasy», Le Peuple breton

Critique des Frontières liquides, de Jérôme Nédélec
Le Peuple breton, mai 2018

« […] Entre histoire et fantasy, les frontières sont forcément et par nature liquides… Le lecteur peut bien s’y perdre et c’est bien là que l’écriture, la vraie, fluide comme l’univers en mouvement, acquiert toute sa valeur. L’auteur connaît ces âges sombres et leurs lieux et chemins de terre comme sa poche à trous. Et sait par cœur où les doigts peuvent inventer le reste. Roman « choral » où diverses voix alternent pour brosser un imaginaire des plus réels, où la réalité se fond entre mondes aussi crédibles que sortis de chroniques de copistes et leurs héros de papier. Et surtout inaugural: l’œuvre d’un érudit patient et discret: la première du genre qui séduira autant le passionné d’histoire bretonne que l’amateur de belles destinées en armure ; et le premier tome d’une trilogie en cours. Un palimpseste remarquable dont on attend la ligne à venir pour rêver ensemble les mondes dont nous sommes issus.»