Les rues de La Roche-Bernard, leur nom, leur histoire

Hervé Dréan

Fondée vers l’an 1000, La Roche-Bernard est idéalement située en amont de l’embouchure de la Vilaine, sur un promontoire dominant le fleuve. Très vite, la petite ville a prospéré grâce au contrôle des échanges commerciaux terrestres ou fluviaux.

Jamais fortifiée, comptant autour de 500 habitants à la fin du Moyen Âge et guère plus de nos jours, elle est demeurée une petite cité discrète et pittoresque. Aujourd’hui, elle conserve de nombreux traits remarquables, avec ses ruelles bordées de maisons d’artisans, ses placettes, ses points de vue sur le fleuve et ses raidillons descendant vers les Garennes ou vers le port.

Avec ce livre très bien documenté, Hervé Dréan, auteur de plusieurs ouvrages sur le patrimoine oral de la Basse Vilaine, nous fait découvrir La Roche-Bernard par le biais de ses rues. Une exploration aussi passionnante pour les Rochois que pour les visiteurs.

Commander par Paypal

Commander par chèque

Télécharger le bon de commande
  • Stéphane Batigne éditeur, 2019
  • 128 pages
  • 12 x 18 cm
  • ISBN : 979-10-90887-78-7
  • 12 €

Extrait

Saint-James (rue)
Le nom de la rue Saint-James – James est une ancienne forme de Jacques – fait certainement référence au prieuré établi en haut de la ville, au nord de la Porte Garel. Au Moyen-Âge, les voyageurs qui arrivaient du nord, de Rennes ou Redon par Nivillac ou Saint-Dolay, empruntaient « la rue de sainct james ».
La dévotion à saint Jacques, ou saint James dans le cas de La Roche-Bernard, n’est pas nécessairement à relier avec Compostelle et les chemins du pèlerinage. Ici, elle serait peut-être rattachée à un établissement hospitalier, en l’occurrence la toute proche maladrerie dédiée aux lépreux et malades atteints de la peste. Un pré porte d’ailleurs encore le nom de « maladrerie » en cet endroit. Le culte de saint Jacques peut s’expliquer en effet par les textes médiévaux qui relatent sa présence à l’heure de la mort de chacun, afin de faciliter le passage de l’âme de la terre vers le ciel.