«Un roman historique sur les Bretons et les Vikings», Le Poher

Critique des Frontières liquides, de Jérôme Nédélec, dans l’hebdomadaire Le Poher

«Le roman historique est un genre tombé quelque peu en désuétude en Bretagne, sans doute en raison de la frilosité des éditeurs, et c’est fort dommage. Dans son premier roman, Jérôme Nédélec renouvelle le genre de manière originale en proposant une sorte de dialogue entre deux guerriers du IXe siècle. L’un est un Viking, les Hommes du Nord s’étant installés depuis plusieurs décennies à Nantes et sur divers points du littoral breton. L’autre est un soldat breton, assez sceptique, qui tente de survivre à la bataille de Rieux, dont le souvenir s’est perpétué dans les chroniques. Jérôme Nédélec revisite donc de manière décapante cette victoire bretonne sur les Normands. Le récit est servi par une dose bienvenue d’humour, peu fréquente dans ce genre. Le réalisme du récit est également mis en valeur par les connaissances de l’auteur sur la période. Féru d’histoire de Bretagne, mais surtout d’archéologie, Jérôme Nédélec parvient à rendre particulièrement vivants certains épisodes, comme cette fabrication de flèches médiévales, plus vraie que nature. Ces « Frontières liquides » sont le premier tome d’une trilogie historique et fantastique qui s’annonce fort prometteuse.»