Poèmes sans titre de transport

Poèmes sans titre de transport

Olivier Cousin

Olivier Cousin tente de mettre en poésie l’ordinaire si ordinaire qu’on ne le voit plus, qu’on ne le ressent plus. Dans Poèmes sans titre de transport, ce sont le mobilier urbain – immobile – et les transports en commun – vraiment si commun ? – qu’il évoque, révélant la poésie inattendue d’une palissade, d’un réverbère ou d’un couloir de métro, tantôt avec légèreté tantôt avec gravité.

Parution: septembre 2017

  • Stéphane Batigne éditeur, 2017
  • 74 pages
  • 12 x 18 cm
  • ISBN : 979-10-90887-57-2
  • 10,00 €

Extrait

Les trajectoires se croisent
sans bousculer leurs habitudes
Les hommes se bousculent
habitués à ne jamais se croiser
du regard

(«Croisements»)