Critique du «Trésor des hommes du Nord» par le blog littéraire Au pays des cave trolls

© Au pays des Cave Trolls

« Une fois n’est pas coutume, la chronique d’aujourd’hui ne va pas porter sur un roman de littérature de l’imaginaire mais sur un roman historique (même si à un moment il est question d’un troll). Mais pas n’importe quel roman historique, un lié aux Vikings, une de mes périodes historiques et cultures préférées. Je tiens d’ailleurs à remercier à nouveau Jérôme Nédélec pour l’envoi de ce roman et du superbe marque page figurant sur la photo ci-contre (qui est d’ailleurs devenu le marque page que j’utilise le plus).

Jérôme Nédélec est l’auteur d’un premier roman remarqué sur la blogosphère, Les Frontières liquides, qui se déroulait en Bretagne à la fin du IXe siècle,  contenait peu d’éléments surnaturels et parlait d’un conflit entre Bretons et Vikings. L’auteur reprend les mêmes ingrédients dans ce nouveau roman, mais quelques années avant les événements se déroulant dans Les Frontières liquides. Le trésor des hommes du Nord est un court roman se déroulant en 853 en Bretagne. Une troupe de Vikings navigue sur la Vilaine et attaque le monastère de Redon. Cependant, les hommes du Nord sont à la recherche d’un objet spécial, une relique convoitée par les Bretons, qui attire beaucoup de convoitises. Les Vikings ont avec eux Margid qui leur sert d’interprète et une fois la relique en leur possession, les aide dans les négociations. Mais, un sombre événement vient troubler l’accord entre Bretons et Vikings.

Le roman est construit comme une enquête médiévale menée par le moine Fidweten, assisté de la jeune Margid. On se laisse très facilement prendre au jeu, entre les différents pouvoirs qui s’affrontent et les manigances des tiers en présence. Le roman est raconté par plusieurs protagonistes qui s’expriment à la première personne, ce qui offre plusieurs points de vue au récit et le rend très dynamique. Les différents personnages font partie des deux camps en présence: Bretons et Vikings et mélangent des personnages historiques et imaginaires.

Même si le roman est court, les personnages sont bien construits et les Vikings ne sont pas présentés comme des barbares païens cassant tout sur leur passages. On sent la grande connaissance de l’auteur concernant l’histoire, son pays (l’auteur étant de Redon), cette période peu connue et traitée dans les romans. Ce récit s’ancre à merveille dans le reste de l’univers proposé par l’auteur dans son précédent roman.

Le trésor des hommes du Nord est donc un excellent court roman très bien construit, avec une intrigue haletante pleine de complots et rebondissements. L’atmosphère tendue entre les camps et la narration à plusieurs voix happe le lecteur dans ce roman qui se lit d’une traite. Une très bonne surprise, à découvrir si vous aimez l’histoire. »

Le trésor des hommes du Nord – Jérôme Nédélec